Ce forum permettra à tous ceux qui n'ont pas la parole, de donner leur opinion sur la Mondialisation qui nous est imposée.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mort de Maxime, poignardé le 10 mai 2008

Aller en bas 
AuteurMessage
anti-collabo

avatar

Messages : 284
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Mort de Maxime, poignardé le 10 mai 2008    Sam 30 Juil - 10:45

| À LA COUR D'ASSISES DU PAS-DE-CALAIS |
La plaie ouverte dans le coeur des habitants du quartier Saint-Michel ne s'est jamais totalement refermée, depuis ce funeste 10 mai 2008. Beaucoup y pensent encore. C'est aujourd'hui, à la cour d'assises de Saint-Omer, que s'ouvre pour deux jours le procès de Soufyane Mammou, 20 ans, accusé d'avoir ôté la vie de Maxime Bouvet.

Personne n'avait compris. Depuis, il faut admettre que le drame qui s'est noué résidence Saint-Michel, le 10 mai 2008, reste incompréhensible. Maxime Bouvet et Soufyane Mammou se connaissaient bien. Ce n'étaient pas les meilleurs amis du monde, certes, mais ils avaient grandi ensemble, poussé le même ballon de football, et avaient les mêmes amis (ou presque). Et pourtant, c'est bien Soufyane qui s'est saisi d'un couteau et qui s'en est servi contre Maxime. Quelques minutes après, le jeune homme s'éteignait dans les bras de sa mère, Murielle, dévastant aussi le coeur de ses petites soeurs, Mathilde et Justine. Terrorisé par son geste, Soufyane s'était enfui, avant d'être retrouvé par la police. Pendant sa garde à vue, il n'avait eu de cesse de demander des nouvelles de Maxime Bouvet.
Aujourd'hui, devant la cour s'assises de Saint-Omer, il s'agira de comprendre pourquoi la situation était si tendue entre les deux. D'un côté, Maxime Bouvet, plutôt meneur dans la bande des « grands » de Saint-Michel, qui aimait tirer sur un joint et faisait parfois la route pour aller en Hollande chercher de quoi fumer. Il devait d'ailleurs être jugé pour cela deux semaines après son décès. Mais Maxime Bouvet, c'était surtout un jeune très entouré qui voulait s'en sortir. Il avait décroché son BTS électrotechnique au lycée Carnot et découvrait le monde professionnel (le câblage) depuis trois semaines.
Harcèlement
De l'autre côté, Soufyane Mammou, plus jeune (18 ans), faisait partie de la bande des « petits » de Saint-Michel. Il n'est pas accusé d'avoir prémédité son geste. L'instruction menée à Béthune a exclu l'assassinat. Il s'agira de juger des « violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». L'accusé sera défendu par Me Robiquet. Quant aux raisons qui ont poussé Soufyane à frapper, elles ne seront peut-être pas facile à entendre. Elles sembleront en tous cas idiotes au regard des conséquences.
Car il est acquis qu'une certaine tension régnait entre les deux jeunes depuis des semaines. L'origine demeure floue, mais il est établi que Maxime harcelait le jeune Soufyane. Un premier coup de boule de Maxime avait mis le feu aux poudres avant que Soufyane se fasse casser la figure le matin des faits, devant des témoins qui ont confirmé devant les enquêteurs. Soufyane avait eu la lèvre fendue et était parti changer ses vêtements ensanglantés, avant de se munir d'un couteau. La suite, on la connaît.

lien




VIVEMENT LA FIN DE CE CAUCHEMARD IMPOSE PAR LES MONDIALISTES !

REPOSE EN PAIX, FRERE DE SANG !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 452
Date d'inscription : 27/11/2009

MessageSujet: Arras : Soufyane, meurtrier de Maxime Bouvet, à nouveau poursuivi pour violences   Sam 30 Juil - 10:52

Arras : Soufyane, meurtrier de Maxime Bouvet, à nouveau poursuivi pour violences

L’affaire devrait attrister les habitants de la résidence Saint-Michel à Arras, qui pensaient que S. M. avait changé du tout au tout. …

Mercredi soir, ce jeune Arrageois de 22 ans, condamné en septembre 2009 par la cour d’assises à cinq ans de prison (dont deux ans fermes) pour le meurtre de Maxime Bouvet le 10 mai 2008, a été déféré au parquet d’Arras. Il est impliqué dans une affaire de violences conjugales et de dégradations présumées, à Béthune. C’est suite à la plainte de sa compagne et de la mère de celle-ci que le jeune homme a été interpellé par la police et placé en garde à vue.

Les faits de violences et de dégradations se seraient produits d’octobre 2010 à mai 2011, jusqu’à ce que la compagne du jeune homme, une Béthunoise de 20 ans, ne décide de porter plainte, accompagnée de sa mère de 45 ans. Lors de son audition, la jeune femme aurait déclaré avoir été giflée à plusieurs reprises. Selon elle, toujours, il aurait même tenté une fois un étranglement. [...]

lien




REPOSE EN PAIX ! LA VENGEANCE SERA TERRIBLE ! LA VENGENCE EST UN PLAT QUI SE MANGE FROID !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://antimondialisation.forumactif.com
 
Mort de Maxime, poignardé le 10 mai 2008
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Question Maison - Emission du 5 janvier 2008
» Documentaire australien (2008) : On est ce qu'on mange de James Colquhoun et Laurentine Bosch
» Liste Echanges 2008 Ezekiel
» Emission D&Co du 01/06/2008
» Mort de vieillesse ou maladie ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
antimondialisation :: RECEUILLEMENT :: Receuillement (venez vous receuillir)-
Sauter vers: